Stromae : où se trouve l’enfer ?

Stromae vient de sortir sa nouvelle chanson “L’Enfer”, accompagné d’une vidéo qui se répand comme une traînée de poudre et le moins qu’on puisse dire c’est que ça met du feu sur la toile. 3,6 millions d’écoutes sur Spotify et 16 millions de vues sur Youtube en moins de 15 jours ! Voyons de plus près cette chanson et sa vidéo. 

Sept ans après avoir fait une dépression, le compositeur de tous les mêmes est revenu sur scène avec “Santé” d’abord puis “Enfer“. Ce dernier annonce son nouvel album, “Multitude“, prévu pour le mois de mars cette année. 

Rien n’est laissé au hasard dans cette chanson, que ce soit dans la forme ou dans le fond. La manière de prononcer de l’artiste peut nous servir d’exemple à ce sujet. Avec des R uvulaire qui n’est pas sans rappeler son idole Jacques Brel. 

Les figures de style aussi sont choisies avec soin. Pour mettre en évidence sa solitude Stromae n’hésite pas à utiliser des figures d’opposition. Tout ça pour choquer et surtout marquer l’esprit. Comme quand il dit que” beaucoup sont seuls” qui est là une antithèse par excellence. Ou encore quand il met au clair son sombre sentiment de solitude par le paradoxe, en disant : “Tout ce à quoi j’ai déjà pensé dire que plein d’autres y ont déjà pensé, malgré tout je me sens tout seul.” De surcroît, la star belge y met des métaphores filées et des images poignantes : ” Est-ce seulement moi qui ai la télé ? Et la chaîne culpabilité” est un cas. Tout ça sur une mélodie entraînante et passionnante.”

Pour ce qui est des idées, l’auteur de formidable est fidèle à lui-même. Il pose de sérieux problèmes (comme d’habitude) dans ce texte. Comme ce qui peut amener une personne à se suicider. Il remet même en cause, sans le vouloir peut-être, le problème existentiel de ce qui nous rend malheureux et prisonnier. Pour Satre, ” l’enfer c’est les autres” mais quand on entend la chanson Stomae veut nous dire autres choses. Pour lui ce sont nos pensées par leurs contenues mornes et du fait qu’elles sont incontrôlables qui créent notre prison, notre enfer. L’auteur de Carmen, voit-il juste ? Quoi qu’il en soit le public se délecte. Si les autres chansons sur l’album sont aussi de bonnes factures, le bonheur sera immense pour les multitudes de fans qui attendent. 

 

Stromae vient de sortir sa nouvelle chanson “L’Enfer“, accompagné d’une vidéo qui se répand comme une traînée de poudre et le moins qu’on puisse dire c’est que ça met du feu sur la toile. 3,6 millions d’écoutes sur Spotify et 16 millions de vues sur Youtube en moins de 15 jours ! Voyons de plus près cette chanson et sa vidéo. 

Sept ans après avoir fait une dépression, le compositeur de tous les mêmes est revenu sur scène avec “Santé” d’abord puis “Enfer“. Ce dernier annonce son nouvel album, “Multitude“, prévu pour le mois de mars cette année. 

Rien n’est laissé au hasard dans cette chanson, que ce soit dans la forme ou dans le fond. La manière de prononcer de l’artiste peut nous servir d’exemple à ce sujet. Avec des R uvulaire qui n’est pas sans rappeler son idole Jacques Brel. 

Les figures de style aussi sont choisies avec soin. Pour mettre en évidence sa solitude Stromae n’hésite pas à utiliser des figures d’opposition. Tout ça pour choquer et surtout marquer l’esprit. Comme quand il dit que” beaucoup sont seuls” qui est là une antithèse par excellence. Ou encore quand il met au clair son sombre sentiment de solitude par le paradoxe, en disant : “Tout ce à quoi j’ai déjà pensé dire que plein d’autres y ont déjà pensé, malgré tout je me sens tout seul.” De surcroît, la star belge y met des métaphores filées et des images poignantes : ” Est-ce seulement moi qui ai la télé ? Et la chaîne culpabilité” est un cas. Tout ça sur une mélodie entraînante et passionnante. 

La vidéo non plus n’est pas en reste. Les jeux de lumières sont appropriés aux sentiments qui se dégagent dans la musique, le grand plan fait sur les yeux triste de l’artiste est une merveille mélangeant émotions et esthétique. il faut croire que les yeux sont vraiment les miroirs de l’âme. 

Pour ce qui est des idées, l’auteur de formidable est fidèle à lui-même. Il pose de sérieux problèmes (comme d’habitude) dans ce texte. Comme ce qui peut amener une personne à se suicider. Il remet même en cause, sans le vouloir peut-être, le problème existentiel de ce qui nous rend malheureux et prisonnier. Pour Satre, ” l’enfer c’est les autres” mais quand on entend la chanson Stomae veut nous dire autres choses. Pour lui ce sont nos pensées par leurs contenues mornes et du fait qu’elles sont incontrôlables qui créent notre prison, notre enfer. L’auteur de Carmen, voit-il juste ? 

Quoi qu’il en soit le public se délecte. Si les autres chansons sur l’album sont aussi de bonnes factures, le bonheur sera immense pour les multitudes de fans qui attendent. 

REDACTION : Don Donaldo PIERRE

REVISION & CORRECTION : Rodly SAINTINE

COPYRIGHT : CHOKARELLA 2022