DJ Kemissa, une femme qui connait tant bien ses doigts que ses droits

Disc Jockey, et entre autres, juriste de profession ; DJ Kemissa, de son vrai nom Kemissa Trecile, est l’une des figures emblématiques du Djing haïtien. Mordue des platines, Kemissa a commencé à nourrir sa passion dès son plus jeune âge, en performant dans des events de famille. Et depuis déjà 3 ans, elle fait beaucoup parler d’elle, en touchant les tympans et les cœurs des gens avec ses mix et ses prestations artistiques.

Âgée seulement de trente ans, Kemissa Trecile est déjà une star des platines. Fille de Mme Martine Charles Trecile et de l’Inspecteur Générale de la PNH Jean-Yonel Trecile, la jeune dame a fait toutes ses études classiques en Haïti. Puis, elle est partie faire des études de droit à l’Université de Versailles, en France où elle est sortie spécialiste en droit commercial et communautaire. Citoyenne engagée pour la préservation de l’environnement, activiste et militante des droits de la femme, et entre autres, femme d’affaires ; Kemissa compte actuellement deux autres plateformes à son compteur, notamment : « Attention Je Connais mes Doigts » et « Jeunesse Verte Haïtienne », à côté de son entreprise « Au Top Kemissa » versée dans l’organisation de spectacles.

Entre les platines, le Droit et l’entrepreneuriat, l’artiste se livre corps et âme dans des activités devenues de véritables passions. S’agissant de mettre sa profession au service de sa passion, Kemissa sait comment s’y prendre. Elle accompagne des artistes dans la légalisation de leurs oeuvres ainsi que les jeunes talents qui envisagent un avenir dans le monde entrepreneurial et dans la formalisation du marché de l’Entertainment et à travers les droits d’auteurs. En effet c’est une jeune femme à plusieurs chapeaux.

Valsée entre sa passion et sa profession, Kemissa a dû affronter pas mal de difficultés pour garder un équilibre. Elle a dû avoir beaucoup d’audace, pour s’imposer dans un milieux très masculin. Et il lui a fallu beaucoup de persévérance et de discipline, pour y arriver. Selon elle, ses difficultés ont forgé son caractère, et aujourd’hui elle n’est plus la même DJ qu’avant. Et même après 3 ans de carrière, la dame des platines continue à travailler et à se perfectionner.

Kemissa : Une femme courageuse et engagée dans la lutte pour les droits de la femme

Kemissa est une femme qui connait tant bien ses doigts que ses droits. Très impliquée dans la lutte pour les droits de la femme, l’artiste et militante féministe veut aussi l’inculquer à d’autres des notions en droit. Voilà pourquoi le 8 mars 2019, à l’occasion de la journée mondiale des droits de la femme, elle a lancé sa propre plateforme : Attention Je connais mes Doigts “, pour lutter contre les abus et les violences faites aux femmes. Grâce à ce projet, la jeune femme a visité de nombreuses écoles et universités en animant des conférences à travers le territoire national, afin de sensibiliser les jeunes écoliers et universitaires sur les droits de la femme et l’égalité des genres.

Aux dires de Kemissa, c’est un projet qui compte pour sa contribution sociale à la communauté. Lors de cette interview exclusive, accordée à la rédaction de Chokarella, la platiniste s’est livrée totalement, et nous a fait part de son implication sociale : « C’est le côté social de DJ Kemissa et je pense qu’en tant que jeune qui évolue ici en Haïti, j’ai une responsabilité envers cette société, celle de donner ce que j’ai reçu. Définitivement “Attention Je connais Mes Doigts” restera une plateforme pour promouvoir la sensibilisation des droits de la femme ».

Outre, sa passion pour la musique et sa spécialité en droit commerciale et communautaire, Kemissa est aussi une environnementaliste. Elle collabore depuis plus de trois ans avec la plateforme Jeunesse Haïtienne Verte, une plateforme qui sensibilise la population à la protection de l’environnement notamment par le recyclage. Il faut dire que cette plateforme permet à Kemie de participer à de nombreux événements tenus sur le climat dont sa présentation sur le lien entre le changement climatique et la migration au Conseil de Développement Économique et Social d’Haïti en 2015..

Actuellement, la deejay se planche sur des nouveaux projets. Pour l’année 2020, Kemissa se fixe de nouvelles perspectives. Elle se fixe un grand objectif pour le nouvel an, celui de performer dans les 10 départements du pays, un rêve qu’elle est entrain de réaliser. Après avoir passé toute l’année à bosser sur un EP, dont la sortie prévue initialement pour octobre dernier, a été atermoyée en raison des trucs politiques du pays. Le temps est venu de passer le turbo.

Notons que la reine des platines a travaillé avec de grands artistes dont Manno Beats, Ayiti ou encore Steves J. Bryan. Par ailleurs l’artiste veut se lancer dans le producing. D’après elle, un DJ ne devrait pas seulement se contenter de faire des mix, mais il faut qu’il explore la sphère producing. Et c’est ce qu’elle fait présentement : « Cette opportunité, je l’ai enfin comprise en 2019. J’ai donc décidé de m’y lancer à fond. Donc cela dit, pour 2020, je vais me lancer plein pieds dans le producing. […] »

Après un petit moment d’absence, DJ Kemissa est de retour depuis quelques jour en Haïti, afin de retrouver son public qu’elle adore tant. Elle nous donne donc rendez-vous pour ce 13 décembre, à la Rue Pinchinat Pétion-Ville pour une activité culturelle dénommée 2LÒK, et le 21 décembre avec Tayouyou Makeup, à la Terasse, à la Rue Clerveau Petion-Ville.

RÉDACTION: Ravensley BOISROND

RÉVISION ET CORRECTION: Rodly SAINTINÉ

COPYRIGHT: Chokarella 2019

Advertisements