Beethova Obas Planche sur son 7e album

Après plusieurs années d’absence de la scène musicale, Beethova Obas a confirmé depuis le mois août dernier, que la sortie de son nouvel écrin intitulé : «Bon Bagay», est pour Bientôt. Un album qui viendrait sûrement concrétiser son immense parcours, du haut de ses 30 belles années de carrière sur la scène musicale haïtienne.

Auteur, compositeur, guitariste et chanteur, Beethova Obas compte déjà six albums à son actif dont « Pa prese », « Planèt la », « Kè m poze » ” Le Chant de la Liberté “, ainsi qu’un best-of reprenant ses meilleures compositions, sorti en 2018.

Et pour ce nouvel album « Bon Bagay », ça promet beaucoup. On compte déjà des titres comme « Dra », « Dlo », « Sa k konnen » ou encore « Bon Bagay », le titre éponyme. À en croire le Prix Découvertes-RFI 1988, ce disque est inspiré de la réalité sociopolitique actuelle du pays, c’est également un message d’espoir et qui tend à valoriser le peuple Haïtien.

Connu pour ses textes engagés, Beethova Obas, qui est un musicien tant apprécié en Haïti qu’à l’étranger, est considéré aussi comme l’un des auteurs-compositeurs les plus doués et les plus inspirés de sa génération.

Apparu sur la scène musicale au début des années 90, Beethova s’est inscrit dans la lignée des chantres de culture haïtienne. Par sa voix et sa musique, il a fait retentir le nom du pays un peu partout dans le monde. Et il continue encore à nous représenter valablement sur la scène culturelle mondiale.

Beethova Obas, un artiste dans l’âme

Né d’une famille de cinq enfants, Beethova est le cadet de la fratrie Obas. Fils du peintre Charles Obas, disparu à peine 4 ans après sa naissance, lors d’une manifestation contre le dictateur François Duvalier ; le musicien de génie, est né donc avec une âme artistique. Et c’est sans doute des gènes de son père qu’il hérite son côté engagé qu’il transcrit toujours dans sa musique.

Très jeune, Beethova a fait la connaissance de l’accordéon et de la guitare dans l’ancien atelier où son père conservait de nombreux instruments, et c’est là qu’il a appris à jouer tout seul. Curieux de toutes sortes de musiques, il s’est fait d’abord un nom en tant qu’auteur-compositeur, et a collaboré pour la première fois en 1987, avec la chanteuse Émeline Michel pour qui, il a écrit un titre qui fut le premier grand succès de l’artiste. Il s’agit de : “ Plezi mize “. Et depuis le succès coule à flot pour Obas.

Adulé tant pour sa plume que pour sa voix de gitan, l’homme à la guitare a su charmer plusieurs générations, et continue encore à nous bercer avec ses chansons. Et pour son 7e albums studios, Beethova nous promet la quintessence. Et connaissant l’artiste, l’on peut sûrement s’attendre à un joyau musical.

RÉDACTION: Ravensley BOISROND & Rodly SAINTINÉ

COPYRIGHT: Chokarella 2019

Advertisements