K-lib présente «Pou Listwa» son nouvel album annoncé pour cette année.

K-lib présente au grand public son deuxième album et troisième projet musical individuel intitulé «Pou Listwa» qui sortira très bientôt. C’est un album qui réintroduira le «mapou» sur la scène musicale.

Pour cette année 2022, le répertoire du rap haïtien s’annonce être bien garni. C’est au rappeur emblématique K-lib Mapou d’annoncer au public son prochain album : « Pou Listwa ». Après la mixtape « Mes tourments » sortie en 2013 et « l’Apostat » en 2016, « Pou listwa » est le troisième disque solo du rappeur conscient haïtien.

« Pou Listwa » est une création qui découle d’un « devoir historique » envers le public, a fait savoir le rappeur. C’est un album qui fera le zoom sur une décennie marquée de grandes turbulences sociopolitiques, de dégradation économique, des vagues migratoires, des massacres et des revendications populaires. Cet album compte dix-sept (17) morceaux qui traitent entre autres de diverses thématiques comme : la solidarité, les distinctions officielles ( enpòtans papye genyen nan sosyete) et bien d’autres.

Plusieurs artistes participent sur ce projet. Parmi eux il y a Ouragan, un acolyte de longue date avec qui Valckensy Dessin dit K-lib a déjà signé un album (K-O), Il y a également Shello Pleb music sur le titre « Ak tout senserite m » qui traduit peut être l’idéal du Hip-hop selon K-lib : « Hip-Hop se senserite, se sa ou viv ».

En outre, on peut Citer Vanessa Jeudi, Abojha Da Goldman, Edy François, Trajik, Mawon Anndi Èzli et surtout Néhémie Bastien. Cette dernière, l’une des actrices vedettes du film Freda, peut surprendre mais bien sûr qu’elle chante (Son choix est peut-être lié également au caractère théâtral qui est présent dans l’album, comme l’a dit K-lib, NDLR). Tous ces artistes sont cohérents à la vision de cet album, selon le rappeur. Un « Devoir de cohérence » s’impose à lui.

L’auteur de « boutèy anlè » témoigne des difficultés rencontrées dans la réalisation de ce projet. Étant à l’étranger, il a travaillé avec des artistes évoluant en Haïti, ce qui a pris du temps. Mais il a dû s’adapter à leurs rythmes. En plus, il a eu du mal à se documenter sur des situations du pays qui demandent un effort de vérification et d’exactitude.

Une sortie d’album qui peut surprendre plus d’un, puisque l’artiste a annoncé son retrait du game

En effet, depuis après l’Apostat, son dernier album en date, l’ancien rappeur et cofondateur du groupe Mistik 703, a décidé d’arrêter le rap. Cet album traduit pour lui l’expression de sa « déception » du système social haïtien, la « crise de valeur » qui rongeait la société où le «paraître» est plus important que l’être, selon ses expressions dans un Space twitter réalisé par Punch-Raj avec le rappeur qui vit actuellement à New-York.

Dans l’entretemps, le rappeur, malgré son retrait, n’a pas fait preuve de mutisme. Il a été l’un des instigateurs du mouvement Petrochallenger dénonçant la dilapidation du fond petrocaribe.

Il est un acteur social qui se positionne et sa musique est un instrument qui lui permet de s’inscrire dans la dynamique de la lutte sociale. C’est ainsi qu’il a édité: « Petrospective » pour faire comprendre à la population le programme petrocaribe. Ce morceau est inclus dans l’album.

« Pou listwa » est un album engagé qui accompagnera les revendications populaires tout étant une création artistique agissant sur les émotions, parcourant l’univers du rap old School avec des sons boom bap et de la nouvelle génération marquée la musique drill.

RÉDACTION : Cleavens FLEURANTIN

RÉVISION & CORRECTION : Rodly SAINTINÉ

COPYRIGHT : CHOKARELLA 2022