Lancement de la commémoration du "Black History Month" 2020, en Haïti

Ce samedi 1er Février s’est tenue l’ouverture du “Black History Month”. Au terme d’une soirée conviviale à la résidence de l’ambassadeure des États-Unis en Haïti, la traditionnelle commémoration a été lancée cette année. Du 1er au 29 Février le grand public est donc invité à célèbrer l’apport des noires dans l’histoire et la culture américaine, à travers toute une série d’activités.

L’ambassadeure des États-Unis en Haïti, madame Michèle J. Sison a donné le coup d’envoi du “Black History Month“. À travers une cérémonie solennelle tenue ce samedi, à la rue Metreaux à Bourdon, l’ambassadeure accréditée en Haïti a lancé toute une série d’activités de commémoration. Comme il est de tradition aux États-Unis, l’histoire des noires sera célébrée pendant tout un mois aussi, ici en Haïti.

Initié par le célèbre historien afro-américain Carter G. Woodson et le pasteur Jesse E. Moorland, le “Black History Month” est une commémoration annuelle qui célèbre l’apport historique, artistique majeur des noires dans la culture américaine. Si jadis cette célébration ne durait qu’une seule semaine, initialement appelé “Black History Week” ; Depuis 1976, elle s’étend sur tout un mois.

Notons que c’est en 1976, au moment du bicentenaire de l’indépendance américaine que le gouvernement a officiellement reconnu le “Black History Month“. Et depuis, il est célébré en grande pompe dans la République Fédérale américaine. Sans oublier au royaume uni, et dans d’autres pays africains et caribéens.

Et en Haïti, nous ne sommes pas en reste. Depuis quelques années déjà, l’ambassade des USA en Haïti commémore cet grand événement. Pour cette nouvelle année, plusieurs activités dont des conférences, des séances de jeux traditionnels, sont prévues pour célébrer le “Black History Month” dans le pays. Et Haïti sera au centre de cette grande célébration. Puisque notre glorieuse histoire est transversale à celle des peuples noirs à travers le monde. La diplomate l’a si bien mentionné, lors de ses propos de circonstance.

Et justement le pays, par sa culture riche et magique, a été fièrement représenté à la cérémonie d’ouverture du “Black History Month“. Pour débuter les festivités, la troupe de danse du légendaire Érol Josué a donné un spectacle très envoûtant, à travers la représentation de “Bwa Kayiman“. Une pièce exceptionnelle qui retrace la cérémonie du 14 Août 1791. Ça a été un grand moment, très riche en émotions.

Et pour couronner le tout, la prestigieuse bande à pieds Follow Jah a créé une ambiance d’enfer à cette soirée. Ce qui a visiblement plu aux convives, venus de différentes sphères de la société. Outres quelques officiels du gouvernement dont le Ministre Jean-Michel Lapin, il y a eu entre autres, des gens de la classe politique, et des gens du secteur culturel et d’autres personnalités de la société civile.

Le “Black History Month est officiellement lancé, et on est parti pour tout un mois de célébration. Notons que le 8 février, on est invité à découvrir l’histoire de Konpa, et surtout à danser avec le groupe Konpa Bazilik. Puis le 14 février, il sera question de l’importance des Collèges et Universités historiquement noires des États-Unis. Sans oublier que le 22 février, spéciale dégustation de la cuisine afro-américaine, et jeux de cartes et/ou de dominos. Tels sont les quelques activités prévues pour cette commémoration du “Black History Month” de cette année.

RÉDACTION : Rodly SAINTINÉ

RÉVISION ET CORRECTION : Ravensley BOISROND

COPYRIGHT : Chokarella 2020