Sarodj Bertin navigue maintenant dans l’univers de la musique

L’ancienne prétendante à la couronne de Miss Univers 2010, se tourne un peu plus vers la musique, ces derniers temps. Après une belle carrière de mannequin, Sarodj Bertin se penche plutôt vers l’univers du son. Et déjà, ça lui va très bien.

L’ex Miss Univers pour Haïti, n’est pas à son coup d’essai. Qu’on se le rappelle. Elle a fait sa première apparition sur la scène musicale en juillet dernier, dans la version “Hatian Mamacita” du clip de Jason Derulo. Une chanson en collaboration avec Farruko. Et là, l’étincellente Sarodj a émerveillé le public tant par son charme que par ses déhanchements érotiques, époustouflants. En témoigne le teaser du clip.

Et cette collaboration avec Mozart Lapara vient sûrement confirmer tout son amour pour la sphère musicale et surtout son talent de chanteuse. C’est à travers une vidéo d’environs 3mns 24s, titré : «No me dejes solas» que Sarodj a décidé de faire valoir son pesant d’or dans la musique.

Dans une interview donnée récemment, Sarodj affirme qu’elle savait chanter depuis toujours. Mais personne n’en savait rien. Pas même Mozart Lapara ne s’en doutais.

Elle a avoué : « J’ai rencontré mon ami Mozart dans les prix de BILBOARD, je lui ai dit que je chantais. Il ne me croyais pas. Pendant un instant, je lui ai montré ce que je savais, et là, il a dit : wow ! Tu fais ça très bien Sarodj, j’aimerais bien faire quelques chose avec toi. Et lorsqu’il m’a dit cela, j’étais tout excitée, et pleine de joie. A-t-elle poursuivi. Amoureuse de la musique et de l’art, La Prima a pris des leçons de piano dès son plus jeune âge, et elle continue aujourd’hui encore à prendre des cours et à pratiquer la musique.

Et à en entendre son trémolo unique, et ses vrilles vocales, on peut dire que c’est une chanteuse très prometteuse. Mais Il ne reste que l’artiste nous prouve toute l’immensité de son talent, pour ainsi se hisser au rang des plus grandes voix féminines haïtiennes. Pour l’heure, c’est encore tôt de le dire.

Mais en tout cas, ses débuts s’annoncent très bien. À peine éditée, la chanson compte déjà 1 millions de vues sur YouTube. Et ce, en une semaine. C’est donc une entrée très remarquable pour la jeune chanteuse.

Et cette aventure ne sera sûrement pas la dernière. « No me deje solas », cette chanson, aux sonorités latines, mâtinée de hip-hop, qui raconte « l’histoire d’un couple qui souffre du manque de temps de l’un des partenaires, et qui par la suite se sont rendus compte que l’important pour eux c’est l’amour qui les unissent, la qualité, non la quantité de temps » ; marque sans doute le début d’une belle saga musicale pour Saordj Bertin.

Déjà la jeune chanteuse nous donne rendez-vous en 2020, pour son nouveau single. L’artiste, qui se dit admirative des légendes comme Charles Aznavour, Roméo Santos, Alicia Keys, et dont Rutshelle Guillaume ; envisage de travailler avec la diva, qui est une grande amie à elle. A-t-elle souligné.

L’étoile montante de la pop music serait déjà en tour médiatique dans d’autres pays. Et elle compte à tout prix être en Haïti pour ce mois de décembre 2019. Non seulement pour la traditionnelle fête qu’elle organise pour les enfants, via sa fondation Sarodj for a purpose ; Mais aussi et surtout, pour présenter sa chanson : ” No me deje solas ” sur scène.

RÉDACTION : Vanessa Engie SAINVILLE

RÉVISION ET CORRECTION : Rodly SAINTINÉ

COPYRIGHT : Chokarella 2019

Advertisements