ZAFÈM, FÈ ZAFÈ L, ET ÇA FAIT DÉJÀ L’AFFAIRE DE LA MUSIQUE HAÏTIENNE

” ZAFEM ” , une toute nouvelle tête dans l’échiquier musical haïtien, a fait une entrée triomphale avec la chanson : “SAVALOU “. À peine édité, le clip fait déjà sensation sur les réseaux sociaux. En moins d’une semaine, la vidéo réalisée par Smith Étienne de la compagnie Trillion a déjà comptabilisé environ 100, 000 vues sur YouTube. Et ça ne fait que commencer.

Fondée en mars dernier, à l’initiative de Déner Céide et Réginald Cangé, deux figures de proue du compas direct ; ZAFÈM, la jeune pouce musicale commence déjà à séduire plus d’un. Son entrée magistrale a émerveillé la sphère du compas, qui avait grand besoin d’un nouveau souffle, de nouvelles sonorités. En témoignent les réactions, toutes mélioratives, qui pleuvent sur la toile; ZAFÈM a marqué son coup. La magie semble bien fonctionner. La chanson a gardé toute sa promesse.


SAVALOU, UNE PREMIÈRE À LA HAUTEUR DES ATTENTES.


Dès la présentation du groupe en Mars dernier, c’était déjà l’euphorie. Et l’échelle des attentes était très élevée. Tout le monde était curieux de voir ce que cette combinaison géniale va donner. Mais il a fallu 7 longs mois d’attente, pour voir enfin l’alchimie de ces deux génies en pleine manifestation. Et le jeu en valait la chandelle.

Sorti dans la soirée du 17 à 18 oct. 2019, le tout premier clip de ZAFÈM : ” SAVALOU “, qui s’annonce comme un message à la nation, s’est invité au grand jour de la commémoration de la mort du père de l’indépendance, Jn Jacques Dessaline. Un timing qui en dit vraiment long. Car, choisir une telle date historique, pour faire son entrée dans la musique, témoigne une dimension symbolique importante. C’est comme pour dire que le groupe vient pour marquer l’histoire du compas. Pour ça, il n’est que d’attendre.

Mais en tout cas, le néophyte du compas a marqué un grand coup, avec la chanson : “SAVALOU” et a su susciter déjà une grande admiration dans le public. À l’annonce de la vidéo, par le biais d’un teaser posté sur YouTube, une grande agitation s’est créée autour de la chanson. Tout le monde était à l’affût du clip et se demandait ce que “SAVALOU ” peut bien vouloir dire.

Enfin la vidéo se dévoile et “SAVALOU” résonne comme un cris d’alarme qui interpelle les gens, et appelle à l’unité. En levée de rideaux du clip, s’affiche l’effigie de Trillion Productions en grand plan. Et le clip, tourné majoritairement dans des quartiers défavorisés de Port-au-Prince, s’ouvre sur des images en plans serrés, comme pour focaliser notre attention sur la situation de misère de la population.

Puis s’enchaîne un plan qui montre Réginald Cangé, face à la caméra, qui s’amène d’un couloir en tôles usés. Le plan est entrecoupé de panoramiques d’images des gens en situation difficile. Et comme pour faire face à la situation, l’ancien chanteur de Zenglen fait retentir sa voix puissante pour dénoncer l’injustice sociale. Il lance un cri d’alarme face à l’irresponsabilité des autorités insensibles à la situation inhumaine dans laquelle vivent les gens des quartiers défavorisés.

Comme une incantation, le chanteur scande d’une voix vibrante le titre de la chanson, appuyé par des paroles de conscientisation, pour interpeller toutes les couches de la société :
Sa va lououou…!
Oui mes très chères citoyens.Sa k ap pran, ak sak pa di anyen
Madoulè a la nan tout rak kwen,
Nou ka vle inyore l kanpe lwen.
Li fin ta n ap di l bonè […]

En suite l’on retrouve Déner Céide qui déambule un autre couloir, tout aussi délabré, en vocalisant des propos tranchants, pour traduire à sa manière, cette triste réalité. Révolté par la situation, Déner critique l’attitude de prédateur des autorités, pendant qu’il aille rejoindre Réginald au bout du couloir, pour continuer à promener leur regard dénonciateur.
Nan bidonvil ayisyen ap viv an ekzil,
Otorite w paka pran pròp pèp ou kòm lennmi w […] “

Entrecoupé de séquences d’images d’archives des derniers mouvements de protestation anti-gouvernementales, le clip de “SAVALOU ” qui traduit la réalité sociale du peuple, s’inscrit dans le contexte socio-politique actuel. “SAVALOU ” est un clip qui donne un coup de projecteur sur la vie des oubliés et donne la voix aux sans-voix.

Au terme d’une vidéo de 5’40”, qui transcrit la situation sociale exécrable de la masse, les deux artistes nous font voyager en plein coeur des banlieues. Questionner de nous sensibiliser davantage sur la situation de précarité et de vulnérabilité extrême dans laquelle les habitants sont submergés depuis toujours.

Pour sa grande première, ZAFÈM a fait les choses qu’il faut. Avec un clip qui met en scène la vie des gens issus du bas monde, ZAFÈM chante une revendication sociale, portée par les voix conjuguées de Réginald et de Déner, le tout sur une rythmique de compas direct très entraînant. Et c’est avec un terme encré dans le vodou : ” SAVALOU ” qui est une troncation de SAVALOUÉ, une forme de salutation adressée aux lois et initiés au moment des rituels d’invocation, que les deux compères ont choisi de saluer le public haïtien. Du moins c’est l’explication qu’on trouve la plus logique pour définir le titre de la chanson : ” SAVALOU

Si les avis se divergent quant à la réelle signification du mot “SAVALOU“, les appréciations, et réactions vont toutes dans le sens de la satisfaction. Ils sont tous unanimes à dire que la chanson est superbe. Tant par sa musicalité, (un arrangement de génie, une orchestration hors pair, et la mélodie qui va avec), que par son texte soigneusement rédigé, qui charrie les revendications d’un peuple meurtrier. Et le tout porté par clip qui traduit tout ça en images de fort belle manière. Forcément cette chanson restera encrée dans les annales de histoire du compas.

RÉDACTION : Rodly SAINTINÉ & Bébéto JEAN

COPYRIGHT : Chokarella 2019