Magdaline Mytil, en lice pour le Grand Prix Découverte-rfi 2022

La nouvelle star montante de l’industrie musicale haïtienne, Magdaline Mytil s’ouvre la voie à l’international. Avec  sa douce voix, son style singulier et son indéniable talent de chanteuse, la petite pépite haïtienne rêve de décrocher la première place du Prix Découvertes-rfi de cette année. 

Magdaline est passionnée par la musique depuis à l’âge de 6 ans. Elle et son grand frère musicien ont formé un duo et de là ils ont commencé à donner des prestations dans des cérémonies de mariages, graduation, des fêtes de fin d’année. Après elle commençait à tracer son chemin puis un jour elle a rencontré coeur-aimé, un slameur haïtien qui lui a aidé à se faire connaître au grand public. 

Depuis son début dans la musique jusqu’à ce jour, Magdaline a connu des moments palpitants, riches en émotions. Mais pas au même niveau de ce qui lui attend ce 18 Novembre, à l’occasion de la remise du Prix Découverte-rfi. Surexcitée et pleine d’espoir, Notre digne représentante se confie à la rédaction de Chokarella.

Chokarella : Vous êtes listée parmi les dix finalistes du prix découvertes RFI, avec quel sentiment vous vivez cette nomination ?

Magdaline Mytil : figurer parmi les finalistes du prix découvertes RFI réaffirme quelque chose que je sais depuis longtemps, que j’ai du talent. 

Cela rassure et renforce la conviction que je peux partager la scène avec d’autres artistes et surtout au niveau international, donc c’est un point puissant que je gagne. 

– Au cours de son parcours, Magdaline a connu des moments extraordinaire et qu’elle ne pourra jamais oublier. 

CHKL : Vous avez connu des moments forts dans ton parcours, parlez-nous un peu de ceux qui vous ont marqué le plus ?

M M : J’ai lance ma carrière professionnelle en 2019, soit le 04 mai 2019 c’est la dâte de sortie de mon tout premier son intitulé “banm atansyon”, qui a connu un grand succès. Je m’en souviendrai à jamais comment j’ai reçu des feed-back positif, qui par la suite m’ont encouragé à enchaîner avec d’autres tubes. Mais pendant tout le parcours il y aura aussi des dâtes qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Comme en 2021 au collège Canapé-vert, j’ai chanté devant un public, c’était une activité qu’ils baptisaient : découvertes de talents, en 2013 à l’hôtel le Plaza. C’était pour ma promotion philo.

Puis en 2016 au palais Municipal j’étais finaliste du concours reste avec Freedom. Et en 2017 à le Vilatte j’ai été en concert dans cadre de l’émission Billboard qui est une émission télévisée et en 2020 j’ai chanté sur la scène Pap-jazz à la quatorzième édition du festival en Haïti. 

Comme tout grand artiste, Magdaline à des coups de coeur en la musique, d’après son témoignage, se voit comme des légendes dans le milieu haïtien et aussi à l’échelle internationale. 

CHKL : Vous avez plusieurs coups de coeur en la musique, je peux citer Céline Dion, Mariah Carey, qui évoluent à l’international, mais il y a une icône de la musique haïtienne c’est Emeline Michel qui est ton idole. En quoi elle vous a influencé ? Souhaitez-vous être en featuring avec elle un jour ?

M M : En grandissant je me suis dit, si je pouvais avoir la puissance vocale de Céline et en même temps être capable de crier sur des mélodies comme Mariah je serais une artiste parfaite. 

Mais il y a aussi Emeline Michel qui nous ait donné comme cadeau, que l’on aime ou que l’on aime pas la musique, on ne peut que l’appeler reine, oui c’est une reine.

Être capable de captiver un public avec sa voix, son énergie, évidemment qu’elle l’influence et je suis sûre qu’elle l’influence d’autres jeunes femmes comme moi, eh… oui ça reste un rêve de pouvoir collaborer avec elle, que ce soit chanter avec elle sur scène ou avoir un feat… je rêve de collaborer avec elle. 

  • Magdaline Mytil a grandi avec des rêves, dont elle espérait concrétiser un jour et cette fois elle va pouvoir représenter son pays Haïti.

CHKL : À 25 ans, vous faites partie des 10 finalistes du prix découvertes RFI, je tiens à vous féliciter. C’était aussi un rêve pour vous ?

M M : J’ai toujours rêvé de représenter mon pays dans des concours internationaux il y a parfois je ne connais pas les dâtes d’inscriptions, mais cette fois je me suis lancé à temps. 

Parmi les 2100 candidats qui ont postulé j’ai fait partie des dix finalistes aujourd’hui et c’est vraiment grandiose.

CHKL : Êtes-vous sous pression ?

M M : Bien-sûr que je suis sous pression, parce que j’aimerais vraiment remporter le premier prix et ce ne sera pas que pour moi une fierté, mais pour tout Haïti et c’est pourquoi j’aimerais que chaque haïtien me donne leurs supports, leurs votes pour pouvoir rentrer au pays avec le premier prix.

CHKL : Vous espérez sans l’ombre d’un doute d’être la gagnante de ce prix, en quoi selon vous ce prix va contribuer dans votre carrière ?

M M : Déjà  être parmi les finalistes de ce concours me fait jouir d’une exposition médiatique gratuite, partout dans le monde on écoute mes chansons, donc c’est une sorte de booster pour ma carrière, donc oui cela contribue beaucoup. 

CHKL : Vous avez un message et une demande à adresser à vos fans ?

M M : Je ne peux que remercier ceux qui ont déjà voté, merci c’est même trop faible et j’encourage à ceux qui ne l’ont pas encore fait de voter pour moi, car voter Magdaline c’est de voter Haïti et j’aimerais vraiment remporter ce premier prix pour faire la fierté de mon pays et je demande à ceux qui n’ont pas encore voté pour moi le fasse s’il vous plaît. 

À tous mes fans, je vous dis merci vraiment, merci infiniment c’est grâce à vous si j’en suis là aujourd’hui. Et à tous ceux qui ont perdu espoir, je vous dis ne vous inquiétez pas, ne vous inquiétez pas du noir car quand il fait nuit le jour il est tout prêt derrière. 

Tout en restant positive Magdaline va devoir attendre la décision du grand jury de ce prix qui sera dévoilé le 18 novembre prochain, et le public peut continuer de votre pour l’artiste haïtienne jusqu’au 16 novembre. 

RÉDACTION : John Wilson FELIX

COPYRIGHT : Chokarella 2022