MOIS DE LA PRESSE : le journaliste George E. Allen était notre invité du 1er Mai.

C’est autour du thème : « Les élections: un enjeu démocratique pour la jeunesse » que s’est déroulé, le dimanche 1er mai 2022, un atelier-conférence organisé par DOUVANJOU WEB MEDIA, en collaboration avec l’ÉCOLE DES MÉDIAS. Lors de cet important événement qui coïncide avec la journée de célébration du Travail et de l’Agriculture en Haïti, et qui compte aussi pour les activités commémoratives du MOIS DE LA PRESSE décrétée par l’ÉCOLE DES MÉDIAS ; l’intervenant, Georges Allen, journaliste de Radio Télévision Caraïbes, a mis en lumière l’importance de l’implication de la jeunesse dans la politique du pays.

Cette conférence-débat s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités comptant pour le MOIS DE LA PRESSE qui s’étend sur tout le mois de Mai, s’est tenu en prélude à la commémoration de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Notons que plusieurs journalistes sont invités à traiter différents sujets, les uns plus passionnants que d’autres, et diverses activités sont prévues dans le cadre de ce mois dédié à la presse.

Alors qu’Haïti vit une crise politique à nul autre autre pareil, George Allen n’a pas manqué l’occasion pour alerter la jeunesse face à l’urgence de prendre en main son destin. Pour le rédacteur en chef de Haïti 24, la jeunesse peut jouer le rôle d’un véritable moteur de changement social, politique et économique, si elle est animée par la plus ferme volonté. Toutefois, ce changement, s’il aura le mérite de sortir la population haïtienne de sa tragédie, il emportera au passage, tel des flots impétueux, nombreuses vies, comme ce fut le cas de nombreuses révolutions qui ont eu lieu à travers le monde.

En Haïti, les principaux concernés par les décisions politiques sont les jeunes. Cela dit, Georges Allen ne cache pas son immense inquiétude face au désintérêt de la jeunesse vis-à-vis de la politique, des élections, en particulier ; considérant que cette catégorie sociale représente la majorité de la population.

Au terme de ces échanges très animés et fort enrichissants, le public composé essentiellement de jeunes étudiant.e.s avides de savoir ; a visiblement été très satisfait. Georges Allen a profité de ce moment pour partager ses expériences personnelles et pour prodiguer de nombreux conseils à ces jeunes qu’il invite à se former davantage, à s’organiser politiquement pour sauver le pays. Par ailleurs, il les exhorte à briser les barrières de la méfiance qui constitue un dangereux obstacle au changement d’Haïti.

RÉDACTION : Abimaël-Romilus SÉVÈRE

CORRECTION & RÉVISION : Ritchy FORTUNÉ

COPYRIGHT : ÉCOLE DES MÉDIAS | CHOKARELLA 2022