DOGOU SHANGO : L’art de militer avec les arts

Créateur et opérateur culturel, metteur en scène et écrivain ; Dogou Shango de son vrai nom Réginald Dorcéus est un passionné de l’anthropologie culturelle. Le polychrone de l’art haïtien met en exergue tout son génie au service de son pays et s’implique corps et âme dans la bataille pour la justice sociale et l’égalité des droits et des chances en Haïti.

Dès son plus jeune âge il commence à pratiquer l’art chez les Salésiens Don Bosco de petion ville dans la danse traditionnelle, pour ensuite intégrer l’Institut de danse “Lynn William Rouzier” en 2013, où il a commencé avec les danses traditionnelles : le ballet classique, moderne et le jazz. Dogou, jeune chercheur et passionné des traditions vodou, est un artiste multidimensionnel. Il est entre autre, chanteur et diseur, acteur de comédie musicale et auteur.

Le fervent artiste et militant des droits de l’homme et du bien-être pour tous, s’est livré dans plusieurs projets de développement. Dogou utilise son art et sa création au profit des gens démunis, des oubliés de la société. Son but c’est d’aider les autres et ainsi contribuer à une transformation durable dans le pays. D’où sa participation dans un projet de quartier avec “Haïti en scène” après le 12 janvier 2010.

À son actif, l’artiste combattant compte plusieurs textes de comédie musicale dont la plupart témoignent de son engagement social et politique aux côtés des masses. La plus mémorable des comédies musicales est : l’époque esclavagiste (la traversée), jouée en juillet 2014, au local de Irish Village. L’année suivante Réginald a fait son apparition dans la haute scène Haïti (HASHA) : l’amour et le pouvoir.

L’artiviste convaincu n’a de cesser multiplier des scènes et représentations artistiques. On peut parler de : “Ayiti D’antan scène“, en août 2016. ” ou encore “les 9 visages” paru en juillet 2017. Sans oublier en 2018, en l’honneur des mères salésiennes, il a présenté : “Don Bosco di tout manman se manman“ au local de Fille Marie Auxiliatrice.

On pourrait aussi ajouter des scènes à Le Vilatte, au Caribe, et pas seulement. Que ce soit avec son collectif Nago ou en compagnie d’autres artistes, Dogou fait montre de sa passion pour les arts et la culture, et sa grande générosité artistique qu’il nous fait partager à chaque fois. Il se donne complètement tant sur scène que dans des différents projets sociaux et culturels.

Avec plusieurs cordes à son Arc, Dogou Shango jongle avec les différentes expressions artistiques : Musique, danse, comédie musicale, pour nous fait goûter les délices de son immense talent. Et par dessus tout, il s’engage à travers les arts dans une bataille pour l’autodétermination de peuple et la dignité humaine. Le fondateur de : Sant kiltirèl Nago, qui est aussi à l’origine de : Nago mizik et Biliyo Nago ; se présente comme un holocauste vivant, à travers son art, dans la lutte pour un monde meilleur.

RÉDACTION : Rodly SAINTINÉ & Roodson GUERRIER

RÉVISION & CORRECTION : Ravensley BOISROND

COPYRIGHT : CHOKARELLA 2021