Pap jazz 2020 : Mario Canonge, le surdoué du piano a donné une prestation grandiose

Le martiniquais Mario Canonge a livré une performance titanesque, à l’occasion de la deuxième soirée du PAP JAZZ 2020, tenue ce dimanche soir, à l’hôtel Karibe. Accompagné de plusieurs artistes remarquables, le surdoué du piano a fait montre d’une adresse épatante qui, visiblement, a conquis l’admiration du public.

Sous un rythme métissé, mélangeant le zouk avec du jazz, Mario a tenu la foule en haleine durant toute sa prestation sur la scène Air Caraïbes de Karibe. Pour livrer ce beau spectacle, il a eu la collaboration de Michel Alibo, Arnaud Dolmen, Annick Tangorra et de son complice particulier Ralph Tamar.

Agé de 60 ans, Mario est un pianiste expérimenté et très doué. Il a commencé le piano depuis l’âge de 14 ans. Qu’il soit le jazz, la salsa ou encore le zouk, il a trouvé la formule pour pratiquer tous ces styles. Vers les années 1980, il a fait fusion avec un groupe du nom de : Ultramarine. En 2011, il a intégré le groupe de jazz latin « Sakesho ». Après, il poursuit ses projets en solo, ou, comme il l’était hier soir, il est en compagnie de Ralph et les autres…

Mario est un pianiste virtuose, possédant une discographie très chargée avec : Aromes Caraïbes, Chawa, Carte blanche, Mitan, Trait d’union et tant d’autres disques…

« Ça fait déjà plus d’une dizaine de fois que je viens en Haïti. À chaque visite, je suis ému. En plus, j’ai beaucoup d’amis haïtiens, c’est un peuple que j’aime, le premier peuple noir à s’émanciper […] J’ai participé à plusieurs festivals et je suis heureux de voir qu’à chaque édition, il prend de plus en plus d’ampleurs. » A-t-il confié à Chokarella après sa prestation.

A rappeler que le surdoué du piano a collaboré avec plusieurs artistes haïtiens dans le passé, notamment le feu Boulot Valcourt, Beethova Obas, pour ne citer que ceux-là.

Pour son unique prestation au Pap Jazz cette année, on peut dire que Mario Canonge a vachement assuré et le public est surement resté sur une soif qui ne pourra pas s’étancher au cours du reste de ce festival.

RÉDACTION : Peterson DORSAINVIL

RÉVISION ET CORRECTION Ravensley BOISROND & Rodly SAINTINÉ

©Photo : Facebook PAP JAZZ

COPYRIGHT : Chokarella 2020