NÉGROPHOBE, LE NOUVEAU SLAM DE MALCOLM

Après plusieurs textes percutants comme “N ekri pou n di” avec son ancien collectif “Slam Écho” , ou “Hache”, en collaboration avec “Zack-d slac” et “Kimy 98” ; Malcolm ne chôme pas et sort “Négrophobe”, ce 25 Mai dernier. Un nouveau projet qui annonce le grand retour du slameur sur la scène, après un moment de silence.

En marge de son anniversaire, le jeune slameur veut allumer une nouvelle flamme poétique en soufflant sa 18ème bougie. De son vrai nom, MARIUS Sylvester Jimmitry, Malcolm est un jeune slameur, né à Port-au-Prince en 2001. Issu d’une famille modeste vivant à Portail léogane, ce jeune talentueux ambitionne de faire résonner l’écho de son slam partout. Quitte à choquer avec des titres qui provoquent.


Entre le choquant et la provoque, Malcom sait comment attirer les esprits. Avec un titre qui prête à équivoque : NÉGROPHOBE, le jongleur de mots interpelle les amateurs du slam-poésie. Sur un texte profond mais tout aussi poignant, le jeune Malcolm tient un discours révolutionnaire à la Malcolm X, qui plaide contre le racisme et la négrophobie et brandit l’étendard de la fierté et de “l’identité nègre“.

À peine annoncé le titre commence déjà à faire polémique. Certains pensent même que le jeune slameur serait Négrophobe, ou que le texte est une apologie de la Négrophobie. Mais le slameur quant à lui, pense le contraire et tente de relativer sur la question : « Certains peuvent penser que Malcolm souffre de la négrophobie, mais non. “Négrophobe” fait suite à “Où est l’amour” , en vue de continuer à apporter le même discours pour dire non au racisme, non à ce que subit la race noire dans le monde [···] Dans ce texte, j’envoie plutôt un message clair aux négrophobes. » Nous a-t-il confié. Il invite donc le public à écouter bien le texte, afin d’en saisir le sens, et de se faire une idée de sa poésie.

Par ailleurs, le street-poète tient à préciser que sa séparation avec le collectif Slam Écho est dû à un manque de temps, contrairement à ce que les gens pensent. Une façon pour lui de faire taire, une fois pour toute, la polémique qui laisserait croire qu’il y aurait un conflit d’intérêt au sien du collectif.


En dépit de tout, Malcolm continue à avancer et se lance vers de nouvelles horizons. Désormais, il fait partie d’un nouveau collectif, fraîchement créé, du nom de : «SOS». Un collectif composé de plusieurs slameurs talentueux dont Mackender et Minuscule, respectivement champion et vice champion de Slam Caraïbes. Reste à voir ce que la fusion de ces trois slameurs, va donner. Entre temps, Malcolm signe son grand retour avec ce nouveau slam et promet bien de belles surprises.

RÉDACTION : Rodly SAINTINÉ & Peterson DORSAINVIL
COPYRIGHT © CHOKARELLA 2019