La Chanteuse Jocelyne Bijoux (BIJOU) représentera Haïti en Espagne

L’ancienne chanteuse du groupe ‘’Akoustik Fanm Kreyòl’’ Jocelyne Bijoux ( BIJOU), sera en tournée en Espagne, du 24 au 29 février dans le cadre de la Journée Caritative et volontaire 2020 de l’Université Catholique de Murcie (UCAM). La jeune femme y fera flotter le bicolore national, et fera montre son immense talent de chanteuse.

Jocelyne Bijoux est une des chanteuses haïtiennes dont la voix et le charisme ont charmé plus d’un. Sa carrière prend une envergure nationale après sa participation en 2012 à Digiciel Stars et plus tard en 2019, a l’international, au Prix Découvertes-RFI qui, rappelons le a été remporté par la congolaise, Céline Banza. Delà étant, la jeune femme s’est definitivement lancée dans la production avec des titres comme ‘’Mpap pran sa nan men w’’ et ‘’Pouki se Mwen’’ sorti récemment.

Passionnée de la musique dès son plus jeune, aujourd’hui son travail atteint la scène internationale et représentera Haïti à la 19 ème édition de l’exposition internationale des bénévoles organisée par L’Universite Catholique de Murcie en Espagne. ‘’ J’ai été très excitée lorsque j’ai appris la nouvelle…, et ce sera une fierté pour moi de représenter Haïti à cet événement. A déclaré Bijou à la redaction de Chokarella.

Cette activité qui est à sa 19 ème édition, est enregistrée dans le cadre d’une sensibilisation sociale et soutien aux organisations de bien être bénévoles et entre autres, collabore avec d’autres organisations sociales et des initiatives académiques liées au bien être du travail bénévole dans le monde.

Invitée par Carel PÈDRE à l’émission THE MORNING SHOW ce jeudi 16 janvier, la jeune dame a aussi présenté son tout dernier en date ‘’Pouki se Mwen’’, une chanson enregistrée sous le label de “ANACAONA“, dirigé par son manager Michel DESSOURCES. À travers cette chanson, la chanteuse dépeint l’histoire de certaines personnes qui conjuguent l’amour au pluriel. Un choix qui bouscule assez souvent les idées reçues sur la monogamie.

Un parcours anticonformiste qu’elle retrace dans “Pouki Se Mwen” la toute dernière chanson à succès et videoclipee, qui met en vedette le Journaliste Stanley Figaro et la chanteuse et un autre mec. Balayant les idées reçues sur la monogamie, Jocelyne Bijou y dépeint les charmes et les défis de ce qu’on appelle dorénavant le polyamour dans sa toute nouvelle chanson.

Si dans notre société la polygamie est mal perçue, la polyandrie est d’autant plus mal vue. Car dans la perception machiste de la société haïtienne : un homme ayant plusieurs femmes est un “Jènjan”. On le glorifie même. Par contre, une femme ayant plusieurs mecs est considérée comme une p**te.

À travers cette chanson Bijou se met en scène, pour tenter de déconstruire cette conception machiste, et ose dire tout haut ce que plus d’un vit et parle tout bas.

RÉDACTION : Ravensley BOISROND

RÉVISION ET CORRECTION : Peterson DORSAINVIL & Rodly SAINTINÉ

COPYRIGHT : Chokarella 2020

Advertisements