SHARE

Venant des quatre coins du monde, ils sont nombreux chaque année, depuis 2001 à soumettre leurs œuvres (romans, nouvelles ou récits) pour le prix des cinq continents organisés par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Cette année, trois auteurs haïtiens font partie des dix finalistes retenus pour ce prix littéraire prestigieux. Le prix sera remis par Son Excellence Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, le 11 octobre 2017.

Néhémy Pierre Dahomey, jeune auteur haïtien résidant à Paris, Gary Victor, Romancier, scénariste et journaliste et Louis Philippe Dalembert, romancier et poète, sont les trois auteurs haïtiens à avoir retenu l’attention du jury avec leurs œuvres.

Rapatriés est le titre du tout premier roman de Néhémy Pierre Dahomey, paru à l’édition du Seuil en France.

Rapatriés est un roman sur l’adoption, sur le droit à voyager, sur la destinée surmontée, tout cela c’est beaucoup mais Néhémy a créé des personnages puissants aux noms comme le sien, extraordinaires, à commencer par son personnage principal, une femme qu’il a baptisée Belliqueuse Louissaint.(Culturebox)



Rencontre avec Néhémy Pierre-Dahomey

Gary Victor à, quant à lui, fait bonne impression avec son roman intitulé Les temps de la cruauté, paru aux éditions Philippe Rey.

A travers un récit écrasé par la touffeur haïtienne, Gary Victor  peint la rencontre entre Carl et Valencia sur  fond  de malheur ordinaire. Il y a quelque chose de “Sous le volcan” de Malcolm Lowry dans ce roman où le salut des personnages semble constamment s’éloigner tandis qu’ils luttent pour ne pas être damnés.  Vouloir le bien d’un être perdu n’est pas forcément un gage de succès à Haïti car le cadran des vertus se confond souvent avec celui des vices.

Les temps de la cruauté”  est une oeuvre forte  d’où se dégage une atmosphère étrange portée par une écriture puissante. (Archibald PLOOM, Culture Chronique)

Enfin, Avant que les ombres s’effacent, paru aux éditions Sabine Wespieser a valu à Louis Philippe Dalembert sa place parmi les dix finalistes de ce concours.

Dans une langue toujours tonique, le romancier mêle à son oeuvre d’imagination des événements bien réels comme l’épopée du Saint Louis, un paquebot à bord duquel environ un millier de juifs allemands embarquèrent d’Hambourg en 1939 avec le vain espoir de rejoindre l’Amérique. Las, les passagers du navire se virent refuser l’entrée à Cuba malgré les visas que leur avait accordés l’ambassade de Cuba en Allemagne. (Culturebox)

Les 10 finalistes parmi les 122 œuvres proposées.

  1. L’Amas Ardent de Yamen Manai (Tunisie) aux éditions Elyzad (Tunisie)
  2. Apatride de Shumona Sinha (Inde) aux Editions de l’Olivier (France)
  3. Avant que les ombres s’effacent de Louis Philippe Dalembert (Haïti) aux éditions Sabine Wespieser (France)
  4. Bled de Tierno Monénembo (Guinée) aux éditions Seuil (France)
  5. Palace café d’Anne Defraiteur Nicoleau (Belgique) aux éditions Tamyras (Liban)
  6. Rapatriés de Nehemy Pierre-Dahomey (Haïti) aux éditions Seuil (France)
  7. La Sonate à Bridgetower d’Emmanuel Dongala (Congo) aux éditions Actes Sud (France)
  8. Les Temps de la cruauté de Gary Victor (Haïti) aux éditions Philippe Rey (France)
  9. Le Testament de nos corps de Catherine Lune Grayson (Canada-Québec) aux éditions Mémoire d’encrier (Canada)
  10. Le Venin du Papillon d’Anna Moï (France-Vietnam) aux éditions Gallimard (France)

A Propos du Prix des 5 Continents

Créé en 2001 par l’Organisation internationale de la Francophonie, le Prix des cinq continents consacre un texte de fiction narratif (roman, récit, nouvelles) d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française.

Accueillant tout auteur d’expression française quelle que soit sa maturité littéraire, le Prix des cinq continents de la Francophonie met en valeur l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française sur les cinq continents.

Seuls les éditeurs sont habilités à présenter les candidatures, limitées à trois titres au maximum par éditeur. Les membres du jury, les critiques littéraires, les libraires et les professionnels de l’édition peuvent suggérer aux éditeurs des œuvres leur paraissant témoigner des qualités requises. Les auteurs ne peuvent faire directement acte de candidature.

La Sélection des ouvrages est effectuées par cinq comités de lecture : l’Association du Prix du Jeune écrivain francophone (Muret, France), l’Association des écrivains du Sénégal (Dakar), le Collectif d’écrivains de Lanaudière (CEL) Canada-Québec, l’Association Passa Porta (Bruxelles, Belgique) et l’Association Culture elongo (Brazzaville-Congo). Ils établissent des fiches de lecture pour chacun des ouvrages reçus et se concertent pour sélectionner les dix œuvres finalistes. Ceux-ci sont lus par le jury qui désigne, parmi eux, le lauréat du Prix des Cinq continents.

Kamel Daoud, algérien (2014), Koli Jean Bofane, français (2015) et Fawzia Zouari, tunisienne (2016), sont les trois derniers à avoir remporté ce prestigieux et très rigoureux concours. Les membres du jury sont composés de personnalités très connues dans le monde littéraire. Citons à titre d’exemple en 2015, Gustave Le Clezio, prix Nobel de littérature, la burkinabaise Monique Ilboudo, auteur du célèbre roman Le mal de peau et Lyonel Trouillot, écrivain haïtien mondialement reconnu.

Le prix sera remis par Son Excellence Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, le 11 octobre 2017, à l’occasion de « Francfort en français » dans le cadre de la Foire internationale du livre de Francfort en Allemagne en présence du prestigieux jury international, présidé par Paula Jacques..

Comme récompenses, le lauréat recevra 10 000 euros. Il bénéficiera du même coup d’un support promotionnel de lOIF s’étalant jusqu’à l’édition suivante du prix, ce qui lui ouvrira par la même occasion les portes des meilleurs rencontres, foires et salons littéraires du monde. Rappelons jusqu’à date, aucun auteur haïtien n’a encore eu l’honneur de remporter cet illustre concours.

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here