SHARE

“Le féminisme, un mouvement porteur de liberté pour les femmes et pour les hommes” c’est autour de ce thème que s’est tenue une conférence à la FOKAL ce mercredi 19 juillet 2017 toujours dans le cadre du Festival Féministe Negès Mawon.

Comme intervenantes, Danièle Magloire, « défenseur » des droits humains et militante féministe et Sabine Lamour, professeure à l’université d’État d’Haïti, ont à tour de rôle pris la parole pour faire le point sur le mouvement féministe.

 

“Féminisme”, néologisme suscitant bon nombre de confusion et de controverse. Danièle Magloire apporta des clarifications nécessaires sur la naissance de ce mouvement prônant l’égalité des sexes. Loin d’être un combat anti-homme, le féminisme est un mouvement de positionnement à la fois politique et philosophique qui se manifeste par une prise de conscience collective et individuelle face à l’oppression. Se défaire du système patriarcal en condamnant l’exclusion, l’injustice sociale et la marginalisation des femmes telle est la principale mission de ce mouvement.

Sabine Lamour aborda les différentes caractéristiques du mouvement féministe haïtien. Le féminisme en Haïti est en effet trop souvent qualifié d’un mouvement importé charriant bon nombre de préjugés. En relatant des différentes luttes menées par les femmes haïtiennes soit pendant ou après l’occupation américaine, l’histoire dévoile à quel point les femmes haïtiennes ont beaucoup subi et milité pour se créer une place au sein de cette société dite machiste. Le féminisme tend aussi à faire respecter les droits civils et politiques des femmes. Le mouvement féministe reste quand même le mouvement le plus populaire du 20ème siècle.

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here